Actualités

#
19/05/2018

Renault Batilly teste un camion au gaz naturel pour un transport logistique plus écologique

 Les équipes de la Supply Chain Renault testent le transport au gaz naturel pour réduire son impact environnemental

• L’usine Renault de Batilly (SOVAB) a testé un camion au gaz naturel sur un trajet journalier pendant 3 semaines

Batilly, le 18 mai 2018 - Dans le cadre du plan Environnement du Groupe Renault, les équipes de la Supply Chain Renault cherchent à réduire toujours plus l’impact du transport logistique pour approvisionner ses usines en pièces, depuis ses fournisseurs, ou à acheminer les véhicules fabriqués vers le réseau commercial.

Parmi les leviers pour y parvenir, le gaz naturel offre deux avantages principaux pour le transport logistique :

- Il est plus écologique que le diesel, principal carburant utilisé par les sociétés de transport routier, en réduisant les émissions de CO2 et les NOX.

- Il est plus économique car le gaz naturel est moins cher à la pompe que le diesel et il est moins taxé.

Ainsi, la Supply Chain du Groupe Renault vient de réaliser un test dans les conditions réelles de transport, avec un camion au gaz naturel conduit par Transalliance, le transporteur habituel sur ce flux logistique. Le test s’est déroulé pendant 3 semaines sur un parcours journalier de 520 kilomètres entre le fournisseur de pièces et l’usine Renault à Batilly.


« Du côté du site de Batilly, ce test n’a pas engendré de difficultés particulières lors de sa mise en place, confie Laurent Vallet, chef d’Atelier Flux. Hormis des contrôles d’usage sur l’aspect réglementaire (sécurité et environnement) pour accueillir un camion roulant au GNL sur un site de fabrication, le reste du process est complètement transparent pour les équipes logistiques du site. Y compris pour le cariste, puisque la remorque est identique à celles des livraisons traditionnelles ».


Suite aux résultats encouragements de ce test, la Supply Chain Renault souhaite voir cette offre de transport se développer et le nombre de stations au gaz naturel se multiplier.




Retour aux actualités